Petit moment d’absence

BANDO pmdaParenthèse sonore et visuelle.

Petite forme Tout public à partir de 4 ans. Durée 20 mn. 3 à 4 séances possibles dans une même demi-journée.

Une porte qui se ferme, des pas qui s’éloignent. Nous sommes dans une pièce vide de ses occupants. Des meubles, un paravent, un poisson, qui tourne dans son bocal. Et tout se met en mouvement, peu à peu… « Petit moment d’absence », c’est un univers fait d’objets inanimés, un fond sonore, une musique, composée en direct, et, avec la magie de la vidéo et de quelques effets spéciaux bricolés, tout prend vie.

PMDA 3 photos

Un petit moment doux et appaisant, pour s’absenter du monde extérieur, une parenthèse sonore et  visuelle, à partager en famille, à partir de quatre ans. Un moment unique, d’une vingtaine de minutes, conçu par un plasticien vidéaste – Philippe Martini - et un musicien –Gilles Gauvin…

Tout public à partir de quatre ans. 
Jauge public : quarante spectateurs. 
Durée : 20 minutes au moins.

 

De et avec Gilles Gauvin et Philippe Martini. Création 2015. Production La Vache bleue, avec le soutien de la Ferme d’en Haut et de la Maison Folie Beaulieu à Lomme.

 

PMDA 2 photos

Photos : Nicolas Madrecki et Joe Dabit.

BANDO garon

Petite forme de théâtre d’objets à partir de 5 ans

Durée : 25 mn. Jauge public : 40 spectateurs, enfants et adultes. Deux représentations possibles dans une même demi-journée.

 

Tv retro ancienne perspectiveLa bande annonce du spectacle, c'est par ici : https://vimeo.com/76424457

 

Une libre adaptation à partir de l’album du même nom d’Anaïs Vaugelade, publié aux éditions l’Ecole des Loisirs.
Avec Amalia Modica, regards extérieurs : Marie Prete, Jean-Christophe Viseux, Marie-Pierre Feringue
Accessoires : Philippe Martini. 
A partir de 5 ans.

 

garcon 2

 

« - Quand tu as peur, ton cœur bat à tout rompre, tu trembles et le duvet de tes bras se hérisse : ça ne t’est jamais arrivé ?

- Jamais. »

C’est l’histoire d’un garçon qui ne connaît pas la peur.

Peut être parce qu’il n’a rien à perdre ?

L’histoire commence avec un accident de voiture, un bébé reste seul au pied de la falaise.

Le temps passe.

Le bébé devient un grand garçon mais une partie de son cœur reste endormie, endurcie, elle est devenue de pierre.

Et avec un cœur de pierre, c’est bien difficile de se faire aimer…

 

garcon 3

 

C’est l’histoire d’un enfant qui ne connaît pas la peur.

Au cours de son périple, parviendra-t-il à découvrir ce sentiment qui lui est étranger ?

Peut-être.

Ou peut-être pas.

Ou peut-être découvrira t-il autre chose…

Une petite forme avec des objets pour une adaptation très libre à partir d’un magnifique album jeunesse.

Amalia Modica participe aux aventures de la compagnie La Vache bleue depuis plusieurs années. Comédienne, formée au départ au Théâtre du mouvement, elle s’interrèsse depuis au Théâtre d’objet. Le garçon qui ne connaissait pas la peur est sa deuxième création de théâtre d’objet, après « Une veste de pyjama » un autre spectacle de la cie également au répertoire.

Durée : 25 mn environ.

 

Depuis sa crréation, le spectacle a été présenté : A la maison folie Beaulieu à Lomme (59), au Festival Les minuscules à Villeneuve d'Ascq (59), au Festival M à la Maison Folie Moulins à Lille (59), au Festival mondial de la Marionnette de Charleville-Mézières, au Festival Scènes d'hiver sur un coin de table à Vic-sur-Serre, au Festival Pirouésie (50), au Festival Les Turbulentes à Vieux-COndé (59), à la nuit de la Marionnette au Théâtre Jean Arp à Clamart...

 

garcon 1

Photos : Christophe Beaussart

GTA MADRECKI

Petite forme de théâtre d’objets.

Création 2016. Tout public à partir de 6 ans. Durée : 15 mn.

 

« L’autre jour, mon papa m’a dit que les américains (qui inventent toujours des choses extraordinaires)

avaient fabriqué, dans une usine ultramoderne, un trou gigantesque comme on en avait jamais vu !...

Tout le monde en parlait et les américains, qui sont souvent contents d’eux-mêmes, en parlaient plus que les autres…

C’est normal….

Ils ont transporté le grand trou sur une plateforme roulante géante et ultramoderne aussi et l’ont installé au centre

d’une immense place pour que tout le monde les voit bien :

La plateforme,

la place,

les américains,

et le trou bien entendu…

C’était très impressionnant…

...Bien sûr, il était interdit de s’en approcher, car un trou est toujours dangereux, même si il est américain.

Mais une dame imprudente (évidemment) qui voulait ratrapper son chien, imprudent lui aussi…

s’est approchée du bord et ils sont tombés dans le trou tous les deux !...

Le chien et sa maîtresse ! »

 

Les américains sont décidément incroyables et inventent toujours des choses extraordinaires… La preuve : leur dernière invention, un trou immense où il suffit de plonger quelque chose ou quelu’un pour qu’il soit tout de suite copié en plein de fois… Une découverte sensationnelle pour la science et le progrès, jusqu’au jour où un bandit vraiment méchant saute dans le trou...
Adaptation d’un très beau album jeunesse du même nom, écrit et illustré par Michel Galvin (Editions du Rouergue), le « grand trou américain » est une petite forme décalée de théâtre d’objet emplie d’humour absurde et de surprises…


PHOTOS GTA

 

  Le grand trou américain.

Petite forme de théâtre d’objets.
Création 2016.
Tout public à partir de 6 ans.

Plusieurs représentations possibles dans une même demi-journée / Equipe en tournée : 1 personne.

D’après l’album jeunesse « Le grand trou américan » de Michel Galvin (Editions du Rouergue). 

Durée : 14 minutes.
Jauge public : Jusque 40 personnes avec un léger gradinage. 
PHOTO GTA MADRECKIAvec : Jean-Christophe Viseux.
Mise en scène : Amalia Modica.
Petits coups de mains aux accessoires : Amaury Roussel, Marie Prete.
Photos : Nicolas Madrecki.

En 2015, la lecture de l’album Jeunesse « Le grand trou américain » de Michel Galvin est un véritable coup de cœur pour nous. Le texte, son ironie et son absurde, et les très belles images de Michel Galvin nous ont beaucoup amusé et nous ont donné envie d’en imaginer une retranscription en l’adaptant pour le théâtre d’objets…
Et il nous semble que le texte de Michel Galvin s’y prête particulièrement… Le grand trou américain est donc une petite forme souple, où les objets viennent illustrer et servir de contrepoint au texte de Michel Galvin et accompagner la plongée dans l’absurde qu’il propose…

BANDO vdp

Petite forme de théâtre d'objets pour vingt spectateurs

Spectacle tout public à partir de 10 ans

 

Une femme, installée à sa table, raconte aux spectateurs un souvenir d’enfance déchirant… Une petite forme très intime pour dix-neuf spectateurs qui utilise le théâtre d’objets au service d’un très beau texte de Jean-Pierre Cannet.

 

«J’ai vu Amalia Modica dans Une veste de pyjama, pièce librement adaptée de mon texte La petite Danube (éd. Théâtrales). Tout en tendresse et naïveté apparentes, elle invente un théâtre d’objets aux figures saisissantes. On dirait qu’elle nous invite chez elle, dans l’intimité de sa maison. C’est un formidable accéléré de la vie. Elle nous parle de cette part de nous-mêmes, radieuse d’humanité ou collaborant à la pire des barbaries. Vingt-cinq minutes pour explorer le cœur de l’âme humaine, un vertige !»

Jean-Pierre Cannet

D’après « La Petite Danube » de Jean-Pierre Cannet (éditions Théâtrales Jeunesse 2007)
Texte : Jean-Pierre Cannet.

Mise en scène et interprétation :  Amalia Modica
Regards complices : Nicolas Madrecki et Jean-Christophe Viseux

Durée : 20 min.
Jauge : 20 personnes

Lire la suite : Une veste de pyjama

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus